Vivre QiGong

Mouvements et bien-être

illustration La respiration de la peau

La peau respire ! Tout le monde le sait,  mais peu le pratiquent..

Bien sûr, tant qu’on ne met pas de conscience, c’est à dire d’esprit, dans l’acte de respirer c’est un acte qui va de soi, et qui se place de lui-même, sinon peu survivraient !

Justement et si on réalisait que sans conscience, on ne fait que survivre ? Hum, je vois d’ici les regards se détourner, gênés, ou courroucés, ou, au contraire attentifs. Mais oui, c’est bien de cela qu’il s’agit, de prises de conscience, qui ne vont pas vous alourdir, mais bien autrement vous alléger, vous ramener à ce que vous êtes dans votre magnitude humaine.

Lire plus
illustration Une petite flamme dans le coeur

Pleine chaleur, plein soleil ! L’été bat son plein, c’est le cas de le dire. Et on a la chance de se remplir d’énergie, si on en manque, ou de pouvoir l’évacuer quand on en a trop… En faisant du sport, en dansant toute la nuit sous les étoiles, ou en faisant à manger pour toute une famille, qui attend avec plaisir de partager des moments privilégiés sous la treille ! Que du bonheur !

Si on a cette petite flamme allumée dans le coeur !

Car sinon, tout se transforme rapidement en corvée ! Cette petite flamme c’est celle du désir. Toute l’année, toutes les saisons, tout notre temps de seconde en seconde, sont  jalonnés de désirs, et la reconnaître comme une présence, une alliée nous guide vers nos plus grandes joies. Peu importe ce que l’on vit, si ce feu nous réchauffe. Ce qui éteint ce feu, c’est souvent la pensée que l’on ne peut pas, qu’il ne faut pas, que cela n’est pas accessible. Alors la flamme retrécit, et finit par s’éteindre faisant de nous des morts vivants.

Hors de question ! Donc, comment entretenir cette petite flamme, et la faire grandir jusqu’à éclairer d’autres petites flammes en leur communiquant un peu d’étincelles ?

Lire plus
illustration Le Shen et l’intuition

L’intuition est cette subtile connaissance de tout ce qui est et qui nous guide, lorsqu’on l’écoute, sur les chemins de la conscience et donc du Shen.

C’est la qualité la plus profonde du coeur. Très proche de la lumière, donc du soleil, et du Feu, l’intuition se développe avec l’ouverture de celui-ci.

Voici une méditation qui m’est donnée par cette intuition même dont je vous parle ! Installez-vous, fermez les yeux, respirez calmement, et imaginez que je vous raconte une belle histoire ! Elle fera son chemin.

Un jour, dans la forêt la plus profonde que je connaisse, se trouvait un vieil homme, avec des habits de lin, et une grande canne en bois à la main droite. Il marchait tout courbé, et semblait taper le sol à chaque pas, comme pour trouver une faille dans la terre, où enfoncer son bâton. Un enfant le suivait et faisait la même chose mais de l’autre côté, et tous les deux en silence avait une certaine cadence. Le vieil homme tapait deux coups, quand l’enfant en faisait un. Un oiseau suvolait l’endroit de ses grandes ailes, et cet espace résonnait étonnamment de ce rythme étrange qui ressemblait à un battement de coeur.

Mais brusquement le silence se fait. L’oiseau suspend son vole, et à travers les feuillages des arbres quelques rayons de lumière solaire éclairent l’endroit où “le coeur” battait la terre. Une petite fille aux yeux immenses les arrêtent. Elle se trouve devant une rivière couleur turquoise et tient dans ses bras une grande corbeille. Avec un beau sourire elle demande au vieillard et à l’enfant de lui remettre leurs bâtons.

Lire plus
illustration Qi-Gong de l’intention : changer de regard

C’est vrai, on sait bien que le regard que l’on pose sur une chose, rend cette chose vivante ! Oui, mais quel regard reste centré sur une vision dénuée d’interprétation ?

Nous sommes en perpétuelle recherche du bonheur, et ne le trouvant que rarement “à l’extérieur”, nous sommes bien obligés de convenir qu’il nous appartient en propre. Et si donc nous décidions d’orienter notre regard sur ce que nous apprécions déjà en nous, c’est-à-dire dans cet espace de souvenir merveilleux saisis au vol des expériences de l’enfance par exemple, où de tout ce qui nous a fait vibrer de joie, nous nous maintiendrions dans un état de bien-être qui serait proche du bonheur.

Nous pouvons donc affirmer que nous sommes des vibrations, que tout être “vivant” est vibrations, et qu’en choisissant un vision qui nous plaît, nous l’attirons dans notre expérience.

C’est ce qu’on appelle la loi d’attraction.

Lire plus
illustration Qi-Gong du soir

La journée est terminée, je me prépare à m’endormir. Cette fois, je vais ressentir mon corps se détendre et peser lourd dans le lit. Même si mon lit est petit, ou si mon partenaire en prend une grande partie, je vais m’imaginer prendre de l’ampleur, m’étaler devenir beaucoup plus grande, en hauteur et en largeur, comme Alice au pays des merveilles !

Là, dans cette nouvelle perspective, je regarde ma journée avec un sourire satisfait, même si elle a été parcourue de déceptions, ou même d’obstacle, de difficultés imprévues, je sais que tout cela n’est que résistances à mon propre bien-être, fumée sur l’écran de mes ignorances, et que la nuit, dans son voyage vers les étoiles m’enseignera ce que je dois apprendre, si je pense à le lui demander. Je laisse partir mes doutes, mes peurs, mes angoisses, comme des poids, des cailloux de mes poches qui tomberaient dans l’eau d’une rivière, laissant seulement des ronds qui s’effaceront rapidement.

Lire plus