Image L’automne…Monotone ?

Nous y voilà…! Cette si belle saison de l’été Indien joue avec les couleurs… Un coup rouge, un coup orange, un coup jaune, tout se décline, en cette fin d’été, comme une palette d’artiste ! On danse avec le vent, on saute dans les flaques, mais des fois on essuie des vagues, des torrents de boue, et là on plonge dans la grisaille moins drôle des éléments qui se déchainent… ! tant de contrastes fatiguent, et rien n’est vraiment plus à sa place…! On dirait que ce rendez-vous d’arrière saison, qui, jusque là se faisait en douceur, est devenu saccadé, voire brutal, où plus rien n’est comme “avant” !

On “perd” ses points de “repère”…

Non, décidément rien n’est monotone !… On n’a plus le temps même d’être nostalgique !!

Car tout est déjà changé !!

Mais vous, vous changez ?

Ouvrez les yeux, ouvrez vos oreilles, ouvrez… vos poumons ! … Dépêchez-vous ! là par contre c’est bien le moment, en automne, de respirer ! Gardez en vous le nécessaire vital !! la respiration… Très bon moyen de rester centré dans le tohu-bohu actuel… et si même dehors c’était la tempête, si vous créez un espace interne de paix, ou le souffle circule, vous saurez rester calme, et agir dans la bonne direction, et au bon moment ! Voilà à quoi sert le Qi-Gong… en toute saison, en toute circonstance !

L’année 2017 est une année très forte en chamboulement, entre les éclipses solaires et lunaires, les planètes se mettent aussi par moment en suspension de souffle !

C’est le moment de faire le point sur les accords qu’on passe avec nous-même d’abord, les autres ensuite, et réajuster. C O M M U N I Q U E R !!

Et créer ce nouveau nécessaire, en toute conscience.

On est d’accord ?

3 mois d’automne, OK, comment s’y prendre pour passer ces vagues de bouleversement, cette nouvelle année Hébraïque, cette transformation demandée qui efface l’ardoise de l’année écoulée, pour préparer les graines à planter en Décembre, afin de voir sortir de terre au printemps les fleurs, puis les fruits à l’été, c’est à dire “que voulez-vous manger l’été prochain ?” Que voulez-vous réussir de nouveau l’année prochaine ?

Du souffle, interne, externe, et des images à bien installer en vous, en guidance, pour rester, toujours à votre place, qui est unique au monde ! celle où vous vous sentez en parfait équilibre, joyeux, plein d’amour, et de paix !… Tous ces états internes donnent de la FORCE et nourrissent vos organes… Toute l’année !

Je vous donne trois images pour les trois mois. C’est vous qui les utiliserez à votre guise, et elles agiront sur votre subconscient.

Trois verbes, dont vous ferez des phrases, et qui soutiendront vos images. Cela correspond aux nouvelles énergies à installer (même si elles sont vieilles comme le monde, c’est la manière de les utiliser qui changera tout !)

Trois verbes : Discerner, lâcher-prise, placer ! Trois tan tien … Discerner pour la tête, lâcher-prise pour le coeur, placer pour le ventre…

Je discerne de mieux en mieux, et de plus en plus, mon espace intérieur, mon territoire idéal, celui qui me porte, me protège, me vivifie, et me rend joyeux lorsque j’y suis !

Je lâche-prise maintenant, totalement, sur tout ce qui m’a perturbé dans le passé, ne m’occupant que de l’instant présent, et me remplissant de bien-être, et de bienveillance !

Je me place facilement, en toute circonstance, là ou je me sens à l’aise, avec une force toute nouvelle pour accomplir ce qui est juste et bon, autant pour moi que pour mon entourage.

Quant au souffle, portez votre attention sur l’inspiration et absorber consciemment tout ce que vous voyez, bon et mauvais confondu, et expirer de l’amour…

En Angleterre, un joli oiseau chante cela en sifflant “Breathe it all in, love it all out”

Pour les images, la première, c’est cet oiseau, qui souffle sur vous une grosse bulle qui contient de tout, des coeurs, des cubes, des fleurs, des morceaux de bois… Qu’elle vous inspire ! Pour ceux qui ne comprennent pas l’Anglais voici la traduction : “respirer tout en vous, expirer de l’amour…”

Vous aurez les autres au fur et à mesure que vous … Et si vous les créiez ? En pensant “Merci !” en ressentant “Merci” et en disant “Merci” !…. Merci… merci….