Image Le Shen et l’intuition

L’intuition est cette subtile connaissance de tout ce qui est et qui nous guide, lorsqu’on l’écoute, sur les chemins de la conscience et donc du Shen.

C’est la qualité la plus profonde du coeur. Très proche de la lumière, donc du soleil, et du Feu, l’intuition se développe avec l’ouverture de celui-ci.

Voici une méditation qui m’est donnée par cette intuition même dont je vous parle ! Installez-vous, fermez les yeux, respirez calmement, et imaginez que je vous raconte une belle histoire ! Elle fera son chemin.

Un jour, dans la forêt la plus profonde que je connaisse, se trouvait un vieil homme, avec des habits de lin, et une grande canne en bois à la main droite. Il marchait tout courbé, et semblait taper le sol à chaque pas, comme pour trouver une faille dans la terre, où enfoncer son bâton. Un enfant le suivait et faisait la même chose mais de l’autre côté, et tous les deux en silence avait une certaine cadence. Le vieil homme tapait deux coups, quand l’enfant en faisait un. Un oiseau suvolait l’endroit de ses grandes ailes, et cet espace résonnait étonnamment de ce rythme étrange qui ressemblait à un battement de coeur.

Mais brusquement le silence se fait. L’oiseau suspend son vole, et à travers les feuillages des arbres quelques rayons de lumière solaire éclairent l’endroit où “le coeur” battait la terre. Une petite fille aux yeux immenses les arrêtent. Elle se trouve devant une rivière couleur turquoise et tient dans ses bras une grande corbeille. Avec un beau sourire elle demande au vieillard et à l’enfant de lui remettre leurs bâtons.

“Je vous attends depuis longtemps, dit-elle, et je suis très heureuse de vous saluer. Le temps est enfin arrivé où l’instant n’a plus besoin de battre la terre ! Et je suis là pour vous permettre d’installer un autre moyen de communiquer avec lui..”

De sa corbeille elle sort une coquille de noix, et demande au vieillard et à l’enfant de prendre place. Elle les fait glisser sur l’eau turquoise, comme dans une barque. Elle ajoute “maintenant vous saurez que le temps n’existe plus dès que vous laisserez le courant de la vie vous guider. Votre coeur continuera toujours à battre, mais en caressant la terre de son amour  et sa vitalité viendra réjouir l’humanité et ensemencer le ciel.

C’est ainsi que depuis, pour les sages et les enfants, le temps n’existe pas ! Pour les autres, certains sont engloutis, pressés, anéantis, et courent encore sans s’arrêter. Mais l’oiseau dans le ciel est porteur de messages, et dans votre forêt profonde bien des choses dorment encore. Allez les réveiller, et regardez avec les grands yeux de votre âme se déployer toute la beauté des mystères ! Resplendissez de votre vérité, et vivez l’instant qui remplit tout l’espace de toutes vos promesses.